Chatel veut supprimer l’histoire-géo en terminale

COMMUNIQUE CAP21 NORD PAS DE CALAIS

 

 

CAP21 Nord – Pas de Calais est scandalisé par ce projet qui va à contresens d’une société souhaitant cheminer dans le sens du développement durable. En effet, le développement de nouveaux produits, procédés, services est souvent du ressort des agents, techniciens, cadres scientifiques, techniques, administratifs ou de gestion qui auront suivi  le cursus des classes S.

 

Il n’ y a pas de développement durable (et pour CAP21, l’éducation et l’enseignement en constituent une “quatrième dimension”)  sans un solide bagage donné à tous les fucturs acteurs du monde de demain.

Ce bagage ne doit pas se résumer à une somme de connaissances immédiatement opérationnelles ou réduites à des “recettes”. Le technicien, gestionnaire et scientifique de demain doit être armé pour devenir un homme libre capable de saisir les enjeux des innovations, des initiatives qu’elles viennent du monde industriel, tertiaire, non-marchand ou des politiques. Cet équipement intellectuel indispensable puisse une partie de ses sources dans l’enseignement des “Humanités” : philosophie, histoire, géographie, littérature française et étrangère, … langues et cultures étrangères, histoire des sciences. Tout ce bagage éclaire, enrichit, stimule le discernement du futur homme en situation de responsabilité. Oui, il ne peut y avoir de futur prometteur sans capacité de discernement  et de questionnement éthique sur ce qui peut constituer en enrichissement ou une atteinte au bien commun de notre humanité, de notre planète.

La place des Humanités (avec en particulier l’enseignement de l’histoire et la géographie)  est donc essentielle d’autant plus que notre XXième siècle a été dramatiquement marqué par l’utilisation perverse et même monstrueuse de la science au service de la destruction d’une partie de l’humanité.

Alors que vise-t-on avec ce projet ? Est-celui de la mise sur le marché du travail de personnes sans cultures, sans repères, serviles et prêts à tout pour satisfaire la cupidité d’une petite caste dominante ?

Paul Ricoeur : “L’éthique est la visée de la vie bonne avec et pour autrui dans des institutions justes“, in Soi-même comme un autre (1990).

François Rabelais : “Science sans conscience n’est que ruine de l’âme” in Pantagruel (1532).


C’est l’aspect le plus pessimiste de l’étude de l’INSEE. L’écart du taux de chômage régional avec la moyenne nationale se creuse.

Taux chômage par territoire NPdC fin 2009

Au début de l’année 2008, le taux de chômage régional était 2,4 points supérieur à la moyenne nationale. Au quatrième trimestre 2009, l’écart est de 3,6 points, avec un taux de chômage de 13,2 %. Certains bassins décrochent réellement, comme la Sambre-Avesnois avec un taux de chômage de 16,8 % (en hausse de plus de 5 % sur un an), le Calaisis (16,7 % de taux de chômage, + 3,5 points) ou Roubaix – Tourcoing (15 %, + 3,3 points) Selon l’INSEE, les hommes représentent 57,1 % des demandeurs d’emploi. La part des moins de 25 ans a peu évolué entre début 2008 et fin 2009, mais reste très nettement supérieure, dans la région, à la moyenne nationale. Dans le Nord – Pas-de-Calais, 25,1 % des jeunes de moins de 25 ans sont au chômage contre 19,3 % en moyenne française.

Tout comme la part des demandeurs d’emploi de longue durée est plus élevée dans la région (38 %) et augmente plus fortement (+ 3 %) en 2009 que la moyenne nationale.

Face à ces mauvais chiffres, la reprise observée à partir du quatrième trimestre 2009 apparaît bien timide. Le Nord – Pas-de-Calais fait ainsi partie des quatorze régions françaises où l’emploi a cessé de reculer au quatrième trimestre 2009. On a cessé de détruire des emplois, pour autant le nombre de demandeurs d’emplois continue d’augmenter début 2010 (+ 1,8 % par rapport au premier trimestre 2009). C’est tout le paradoxe, et le signe que la crise est loin d’être terminée.

Evol. taux chômage régional & national

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *